fille garcons

Anton

Allemagne, 1938, à Munster: Anton a six ans, c'est le petit dernier choyé par ses parents et ses aînés Bernhard, Marie et Margarete. Depuis qu'il a été renversé par un tramway, son bras droit lui obéit mal, il a des difficultés d'élocution et il a perdu son « je ». Il doit entrer à l'école, comme tous les enfants de son âge, seul moyen d'éviter l'internement en clinique psychiatrique. Hitler vient de faire établir un répertoire des signes de « malformation congénitale » et de « sous-développement mental », en fait un programme d'élimination des handicapés. Commence alors pour toute la famille d'Anton, un long combat pour sauver l'enfant et le frère tendrement chéri: « Anton est là pour notre joie », déclare son père. A l'école, dans leur quartier, le régime impose sa loi : le petit garçon endure le mépris, les quolibets et les coups des adultes et des enfants qui, volontairement, par ignorance ou par intérêt personnel soutiennent le régime en place. Anton observe et réfléchit, il sait poser les bonnes questions mais aussi garder le silence quand la situation l'impose. Plus forts que la peur, l'affection, la délicatesse de coeur et l'amour mutuel au sein de toute la famille forment un rempart contre la haine. Elisabeth Zöller raconte l'histoire vraie de son oncle Anton, l'un des rares enfants handicapés à avoir survécu à la folie meurtrière d'un régime pour lequel il n'était qu'un « crétin de race inférieure ». Ce récit passionnant et douloureux provoque une profonde émotion et une réflexion de fond sur l'eugénisme. C'est aussi un magnifique témoignage d'amour et d'espérance à découvrir à partir de 12 ans.


ISBN 9782747022446