fille garcons

Hostis corpus

mai 2016

collection "Black Piranha"

262 pages

18,90 euros

imprimé en France

A quelques jours de l’ostension du linceul de Turin, lors du jubilé de l’an 2000, les prélats de la commission et la police italienne discutent les mesures de sécurité pour sa protection. Ne doit-elle pas être assurée plutôt par des religieux que par des laïcs ? Les religieux sont-ils en mesure d’assurer cette responsabilité ?

Bref, tandis qu’une solution semble convenir à tous, l’inattendu survient :  le linceul, quoique extrêmement bien gardé depuis l’incendie de 1997, disparait.

Construite comme une partie d’échecs, l'enquête autour du linceul de Turin enchevêtre les histoires, entraînant le lecteur, sans jamais lui laisser reprendre son souffle, dans les méandres d’un conflit qui oppose, dès l’ère soviétique, l’Eglise et ses ennemis.

Les personnages, auxquels la finesse de description – tout en subtilité et non sans humour – donnent vraiment corps, deviennent tour à tour personnages principaux ; à chacun correspond un double, partisans de l’authenticité ou du faux médiéval, hommes d’église ou laïcs.

L’avenir du Vatican en est l’enjeu.

Mais au-delà de cette enquête, magnifiquement servie par un style littéraire d’une très grande qualité, au-delà de la simple narration, chacun est libre de parvenir à une réflexion métaphysique.

Fruit d’un long travail, ce roman policier est une réussite. L’auteur, qui ne cache pas l’influence que peuvent avoir sur lui Vladimir Volkoff ou John le Carré, réussit à faire passer au lecteur bien davantage qu’un excellent moment, avec cette histoire haletante où, selon la formule consacrée, toute ressemblance avec une personne existante ou ayant existé est purement fortuite !

Pour un bon lecteur à partir de 17 ans et sans limite d’âge.



ISBN 9782371190429