Par votre don, soutenez notre travail

avril 2024

80 pages

17,90 euros

imprimé en France

Nagasaki 1945 BD. Takashi et Midori Nagaï

Pourquoi le jeune étudiant en médecine Takashi Nagaï fut-il attiré par la communauté catholique réunie autour de la cathédrale d’Urakami ? Pour comprendre et essayer de saisir une spiritualité qui lui est étrangère. Cette quête le conduisit très haut.

La fille de sa famille d’accueil, Midori, ne le laissa pas insensible et c’est sans doute grâce à l’attention de cette dernière qu’il évita bien des pièges et revint vivant de la guerre en Mandchourie. Des années plus tard, devenu éminent chercheur en radiologie, alors que Midori est désormais son épouse, il perd la santé en raison des radiations.

Coup de tonnerre le 9 août 1945 : une bombe gèle Nagasaki dans le silence de la mort. Midori n’est plus. Takashi est incapable de s’occuper seul de ses deux enfants, la leucémie gagne du terrain.

Triste histoire, pensez-vous ? C’est au contraire un récit plein d’espérance que nous livre sous la forme de la bande dessinée, Nathalie Fourmy, passionnée par ce destin et par cette période historique du Japon.

Une espérance est fondée sur le roc de la foi très profonde du converti, rayonnant sur son lit de souffrance. Il y reçut de prestigieuses visites, celle d’Helen Keller et même l’empereur du Japon Hiro-Hito. Offert à Dieu pour la paix, il fut un sage que l’on consultait, jusqu’en 1951 où il partit rejoindre sa chère épouse.

Un procès en béatification commun a été ouvert en 2021 pour Takashi et Midori.

Cette belle bande dessinée peut conduire, plus tard, à la lecture de ces deux livres pour adultes.

A rechercher d’occasion.
Les + 123Loisirs

  • qualité du trait épuré
  • témoignage de résiliance
  • découverte de l’histoire de l’Asie