Dans la révolte des canuts. Journal de Pauline (1831-1832)

février 2019

collection "Mon Histoire"

144 pages

12,50 euros

Pauline, douze ans, regrette sa vie à la campagne, dans cette grande ville de Lyon qu’elle déteste. Son père, tisserand de la soie, a du mal à se faire payer son travail à son juste prix. Avec les autres tisserands - les canuts - il va se joindre à la révolte de 1831 qui fera beaucoup de morts et de blessés. Pauline connaît la faim, le froid, la misère la plus extrême mais aussi l’espérance car elle rencontre des personnes amicales au milieu d’une violence qui monte de jour en jour.

Son journal, très documenté, est honnête. Lucide, Pauline sait discerner la véritable amitié même quand elle émane d’une fille de la grande bourgeoisie ; elle discerne tout aussi bien les mesquineries et l’esprit revanchard de certaines personnes de sa condition.

Le père de Pauline, après s’être battu avec les autres canuts, retrouve sa lucidité et la famille retourne vivre à la campagne.

Le récit rend hommage au rôle irremplaçable des Filles de la Charité et donne en modèle Claudine Thévenet qui se dévoue pour l’éducation des enfants pauvres. On sent aussi se profiler les premières revendications féminines où la femme veut tenir toute sa place dans « le temple, l’État et la famille ».

Un bon plaisir de lecture, dans un style très agréable, au vocabulaire précis.

 



ISBN 9782075110907