Par votre don, soutenez notre travail

mars 2023 (première édition it. 1983)

31 éditions depuis sa parution

collection « Littérature étrangère »

920 pages, chaque volume

15,20 euros, chaque volume

 

 

 

❤️ Le Cheval rouge, en deux tomes


VALEUR SÛRE

Le Cheval Rouge est d’abord un roman autobiographique écrit pour sauvegarder la mémoire des victimes d’une guerre absurde. En effet, lors de l’invasion de l’URSS par les armées de l’Allemagne nazi, Mussolini, pour complaire à Hitler, lui envoya le renfort d’un corps expéditionnaire italien qui fut broyé et anéanti au moment de la contre-offensive soviétique.
Cependant avant d’être engloutis par le tourbillon de violences, engendré par les idéologies ennemies du nazisme et du communisme, les humbles héros de cette fresque qui foisonne de personnages évoluent dans un paisible village du Piémont où une civilisation chrétienne bien ancrée dans une foi intériorisée a poli les âmes et les mœurs. Cependant, ce bonheur de vivre de jadis, les rescapés du front de l’Est et des autres théâtres d’opérations de l’armée italienne, ne le retrouve pas à leur retour chez eux car la guerre civile fait rage succédant à la guerre étrangère et amenant le Parti Communiste à deux doigts de prendre le pouvoir.
L’universitaire François Livi témoigne dans la préface : « On peut s’interroger sur l’étonnant succès de librairie d’un livre qui ne s’accorde aucune facilité et qui a su créer, entre son auteur et ses lecteurs, un formidable courant de sympathie. Cela tient d’abord au caractère de témoignage que revêt ce roman : non seulement les personnages historiques qui le traversent, mais tous les événements historiques sont absolument et rigoureusement vrais. Mais Eugénio Corti a écrit aussi un très grand roman. Son souffle épique, la variété des styles stylistiques, la vérité et la puissance des passions emportent le lecteur dès les premières pages. Sans doute destiné à résister à l’épreuve du temps, Le Cheval Rouge fait songer à Manzoni, ainsi qu’aux grands romanciers russes, à TolstoÏ en particulier ».


Comme tout grand roman, Le Cheval Rouge rejoint, à travers des situations très concrètes, les grandes interrogations humaines à travers une vision eschatologique (d’où son titre) dont on a pu dire qu’elle contient une puissante théologie de l’histoire, pleine d’espérance.

Le premier volume comprend la période 1940-1943. Le deuxième volume comprend la période 1943-1974.