fille garcons

La Ferme des Animaux. Nouvelle édition

mai 2021 (première édition 1945)

120 pages. Format poche

5,20 euros

imprimé en France

A la Ferme du Manoir, le Capitaine, un vieux verrat de concours, raconte aux autres animaux son rêve, distillant l’insatisfaction dans l’esprit de ses compagnons de la ferme.
Peu à peu, les animaux se persuadent qu’ils mènent une existence misérable et dénuée de sens en raison de la tyrannie des hommes. Un jour où le fermier est rentré saoul, c’est la rébellion. Le couple de fermiers chassé, une nouvelle organisation de la ferme se met en place. Celle-ci a été soigneusement pensée et amenée par les meneurs de la révolte.

Las, de l’élaboration d’un système de pensée à l’usage d’un slogan et d’un chant de ralliement, en passant par l’élaboration d’une charte et l’organisation d’assemblées générales, petit à petit, de mensonges en manipulation, de manipulation en violence, l’autorité va être confisquée au profit de quelques-uns des animaux de la ferme.

C’est un système totalitaire qui s’instaure, ne bénéficiant qu’à une infime minorité des animaux, tandis que la condition des autres se dégrade terriblement.

Dans cette fable animalière, Georges Orwell décrit très bien les mécanismes qui transforment une utopie en cauchemar.
Achevée en 1944 et constamment rééditée depuis sa publication, cette dystopie peut également être abordée comme une critique du système d’oppression soviétique.
Dans ce court ouvrage qui se lit facilement, la description des ressorts de l’emprise progressive sur les esprits et de l’annihilation de toute résistance invitent à développer esprit critique et lucidité.
Un supplément en fin d'ouvrage précise le contexte historique et littéraire de cette œuvre intemporelle avec des informations passionnantes.



ISBN 9782266317030